Bilan annuel

10/08/2018  - Depuis l'annonce de l' existence de Laly Corne en mon sein le 14 juillet 2017, ma vie a basculé. J'ai passé des mois très difficiles, avec beaucoup de peur, de doutes mais le soutien inconditionnel de mon entourage m'a fait tenir bon !

A l' heure actuelle, je suis en bien meilleure forme qu' avant et je me rends compte que ce foutu cancer devait déjà être là depuis un bout de temps, sournois et fatigant. 

Ce qui a changé dans ma vie depuis ? le plus visible, ma coupe et ma couleur de cheveux. Je me plais bien ainsi (je plais à mon chéri, à ma famille, à mes amis) et pense ne plus faire de colorations. Je pense aussi garder les cheveux courts. Pour l'instant ils frisent et sont difficiles à discipliner. 

LES +++

Je porte des couleurs vives (alors que je m' habillais toujours en noir... mais ça, c' était avant), je fais des choses que je n' aurais jamais pensé faire, j'ai plus de niaque, je m'accepte mieux telle que je suis. J'ai envie de faire du sport, je prends encore plus soin de moi.

Je vais bien moralement, bizarrement je n'ai pas trop de peurs.

J'ai des séances de kiné deux fois par semaine et d' ostéo une fois par mois qui m' apportent un soulagement tant physique que moral.

Je prends juste un peu de recul par rapport à la maladie et m' éloigne un peu de tout ce qu' on peut dire, écrire sur le cancer.

Concernant ma prothèse externe, et bien... je n'y pense plus. Je la mets en place le matin dans mon soutif spécial et j' oublie ! Elle a le poids et la grosseur de son frère de chair et de sang, elle rééquilibre la silhouette à tous les niveaux (je ne marche plus en crabe depuis que je l'ai !)

J' ai quand même hâte de faire la reconstruction et réduction mammaire pour avoir une poitrine de rêve ! 

 

LES ---

L' immunothérapie me donne quelques palpitations, des diarrhées, une légère fatigue (surtout la semaine qui suit l'injection)

L' homonothérapie me fait prendre du bidon, me donne des douleurs articulaires, des brûlures dans les doigts (à ne plus pouvoir tenir mon reflex certaines fois), des douleurs dans les jambes et les genoux. Je n'ai par contre aucun souci "intime" contrairement à certaines femmes.

Les neuropathies, effets secondaires de ma première chimio ne passent pas. Je manque de force dans les doigts, j'ai souvent une impression d' aiguilles aux mains et aux pieds. Ceux-ci me donnent l'impression qu'ils sont gelés alors qu' ils sont chauds au toucher. Ils sont douloureux à la marche. J' ai du mal à rester longtemps debout. J'ai des tremblements dans les paupières.

Depuis ma mastectomie et surtout mon curage axillaire associé, je souffre de mon bras gauche (je suis gauchère et m' en sers au quotidien). Je ressens des pincements, des picotements, des lourdeurs à la face interne du bras, des douleurs au niveau de l'épaule, sous la clavicule, dans l'omoplate. J'ai des adhérences sous ma cicatrice thoracique qui empêchent une mobilité normale des côtes.

Je vais me renseigner pour pratiquer de l' aquagym et de l'aquabike. (Si quelqu'un veut me tenir compagnie durant ces activités, faites moi signe !)

Personnellement, je trouve que je m' en sors plutôt bien !

L' année prochaine, je vais pouvoir songer à une reconstruction du sein avec réduction de ma poitrine. Je vais en finir avec ces protubérances mammaires qui m' empêchent de porter ce que je veux !

Si vous avez des questions à me poser, n' hésitez pas à m' écrire. 

Je ne cesserai de vous remercier pour votre soutien et votre présence.

Je vous tiendrai au courant de la suite des évènements le plus régulièrement possible !

 

FUCK LALY CORNE 🙂

 

Et ça continue encore et encore...